Conseils d’experts : Rédaction de votre CV et des 10 commandements pour les entretiens d’embauche

cv suisse

Lorsque vous postulez à un emploi en Suisse, il vous sera généralement demandé de fournir à la fois un CV et une lettre de motivation. Il s’agira de la première présentation d’un employeur potentiel, il est donc important qu’il fasse bonne impression.

Lettre d’accompagnement

Le but de votre lettre de motivation est :

pour convaincre le lecteur de consulter votre CV ;
pour attirer l’attention sur les éléments les plus importants de votre parcours ;
pour refléter votre attitude ;
de fournir ou de faire référence à toute information spécifiquement demandée.

Assurez-vous que votre lettre est bien structurée et bien présentée, et que toute la grammaire et l’orthographe sont correctes.

CV

Votre CV est votre reflet, de sa présentation à son contenu, et doit permettre au recruteur de voir en un coup d’œil comment vous pouvez contribuer à l’entreprise. Si vous ne pouvez pas produire un CV professionnel, un employeur peut conclure qu’il est peu probable que vous ayez les compétences nécessaires pour un poste important.

Veillez à ce que :

toutes les périodes entre les rôles sont expliquées en détail ;
les réalisations qui démontrent vos réussites sont mises en évidence ;
vous ne faites pas de déclarations fausses ou exagérées : l’honnêteté est toujours la meilleure approche.

Interview

Une fois que vous êtes convoqué à une entrevue, ne vous laissez pas aller à la complaisance ! La performance de l’entrevue est souvent le facteur déterminant dans le choix d’un candidat pour un emploi. Cela fait de la rencontre en face à face un élément essentiel du processus de recrutement et vous devrez impressionner dès le début. Les candidats qui sont en fait qualifiés pour le poste peuvent ne pas passer cette étape en raison d’un manque de préparation.

Être prêt le jour de l’entrevue vous permettra de vous sentir plus à l’aise et plus confiant, et d’éviter le stress de ne pas être en mesure de répondre aux questions clés. Tenez-vous-en à ces 10 commandements de préparation à l’entrevue pour surmonter les nerfs de l’entrevue et instaurer la confiance nécessaire pour une rencontre productive avec un employeur potentiel.

Avant l’entrevue

  1. Recherche
    Renseignez-vous le plus possible à l’avance sur votre employeur potentiel. Le site Web de l’entreprise devrait être votre premier point de départ. Familiarisez-vous avec les énoncés de mission, les performances passées, les objectifs futurs et les notes actuelles des analystes. Parlez à toute personne que vous connaissez qui a travaillé au sein de l’organisation.
  2. Familiarisez-vous avec votre CV et votre description de poste
    Vous devez connaître tous les points de votre CV et être prêt à répondre aux questions qu’il contient. De même, assurez-vous d’avoir lu attentivement la description de poste et réfléchissez à la façon dont votre expérience profitera à votre employeur potentiel.
  3. Préparez votre trousse d’entrevue
    Apportez des certificats, des références, une copie de l’annonce et une liste de questions telles que :

Quelles seront mes responsabilités ?
Comment le poste est-il devenu vacant ?
Comment allez-vous évaluer ma performance ?
Comment ce rôle s’inscrit-il dans la structure du ministère ?
Comment ma carrière pourrait-elle évoluer ?
Quels sont les encouragements donnés pour entreprendre une formation complémentaire ?
Qui sont vos clients ?
Où va l’entreprise ? Existe-t-il des plans d’expansion ?
Quelle est la prochaine étape ?

  1. Préparez-vous à répondre aux questions les plus courantes

Parlez-moi de vous.
Quelles ont été vos réalisations à ce jour ?
Êtes-vous satisfait de votre carrière à ce jour ?
Parlez-moi de la situation la plus difficile à laquelle vous avez été confronté et comment vous y avez fait face.
Qu’est-ce qui vous déplaît dans votre rôle actuel ?
Quelles sont vos forces/faiblesses ?
Quel type de décision trouvez-vous le plus difficile à prendre ?
Pourquoi voulez-vous quitter votre employeur actuel ?

Pendant l’entrevue

  1. Maintenir un bon langage corporel
    Accueillez votre interlocuteur debout, avec une poignée de main forte et ferme et un sourire ! Asseyez-vous bien droit, les deux pieds sur le sol. Parlez clairement et avec confiance. Essayez de maintenir un niveau confortable de contact visuel tout au long de l’entrevue.
  2. Anticiper le déroulement de l’entretien
    Un entretien standard commence généralement par un entretien d’introduction – soyez prêt à vous présenter en 10 minutes – en passant aux questions spécifiques à votre application et à votre expérience. Des informations générales sur l’entreprise et le rôle peuvent suivre et se terminer par une occasion pour vous de poser vos propres questions.
  3. Écoutez ce que l’on vous demande
    Pensez à vos réponses à des questions plus difficiles et ne donnez pas de détails non pertinents. Donnez des exemples positifs tirés de votre expérience à ce jour et soyez concis, mais évitez les réponses en un mot.
  4. Soyez prêt à poser vos questions
    Cela démontre que vous avez réfléchi au rôle et que vous avez fait des recherches sur l’organisation. Assurez-vous qu’il s’agit de questions ouvertes, ce qui encouragera l’intervieweur à vous fournir des renseignements supplémentaires.
  5. Montrez votre enthousiasme pour le rôle
    Si vous avez des réserves, elles pourront être discutées à un stade ultérieur.
    Après l’entrevue
  6. Rédigez un bref résumé de l’entrevue
    Faites-le tant qu’il est encore frais dans votre esprit. Notez les domaines qui, selon vous, se sont bien déroulés, ainsi que les questions auxquelles vous avez eu de la difficulté à répondre. Demandez conseil à votre conseiller en recrutement afin qu’il puisse donner un feed-back constructif à chaque étape du processus.

Laisser un commentaire